Mini Guillaume

Festival des 5 Continents

After Movie | 2019

Prendre le spectateur par la main et le faire courir hors d’haleine à travers un océan de textures, de couleurs, d’images et de sons. Lui faire vivre une expérience sensorielle en le projetant directement au cœur du festival des 5 Continents. Tenter de dépeindre l’événement à travers une multitude de détails qui lui sont propres, reliés par des transitions dynamiques et harmonisés par un Sound Design riche et puissant. Enfin, composer un voyage visuel à travers un débit soutenu de saveurs, de parfums, de cultures, de tonalités, et d’horizons différents…

Voyager léger

On a rarement deux chances de capturer quelque que chose qui se passe une seule fois. Il faut donc pouvoir s’adapter rapidement à la situation et favoriser un matériel polyvalent quitte à faire quelque compromis. Je voulais faire un petit point rapide sur le matériel, car il détermine de manière décisive le déroulement d’un tournage et le look d’une vidéo. J’ai privilégié les zooms pour gagner du temps éviter de devoir changer trop souvent d’objectif (24-105 et 70-300). Les longues focales m’ont permis de filmer sans être vu et de gagner ainsi en authenticité. J’ai opté pour un 14mm pour les plans larges ainsi qu’un 100mm macro pour aller chercher des détails dans des plans plus serrés. Le tout était monté sur un Gh5, un appareil versatile que j’aime beaucoup et qui s’adapte a pas mal de situations. L’idée était de filmer le plus possible pour ne rien rater qui à passer des heures à traiter les clips par après. Comme souvent en vidéo, mieux vaut trop que pas assez.

matos 5 continents

Le Montage

Deux jours de tournage pour accumuler plus de 6 heures 30 de clips: une masse de rushs importante à laquelle je n’avais encore jamais fait face. Après avoir visionné et sélectionné les plans intéressants, je suis parti à Bruxelles, une semaine, pour me mettre dans une bulle et entamer le montage colossal des 55 minutes de plans utilisables que j’avais mis de côté. J'ai commencé par trier les clips selon leur contenu, leur mouvement de caméra et les angles utilisés.

montage 5 continents montage 5 continents

Un chemin vidéo

Dès le début du projet, j’ai voulu me diriger vers une esthétique exotique doublée d'une sensation de voyage. Ces notions devaient se ressentir aussi bien dans les images captées lors du tournage que dans la direction du montage. J’ai pris comme référence les dynamiques de montage de Loving Laka, The Watchtower of Turkey ,ou encore Travel Were You Live; des œuvres avec lesquelles j'ai grandi et qui ont passablement influencé ma manière de réaliser.

J’ai considéré le déroulement de la vidéo comme un chemin; comme si mon rôle était de prendre le spectateur par la main, de courir, et lui faire ainsi visiter le festival à travers un rythme effréné. Je voulais que mes clips soient liés entre eux par le biais du mouvement, des couleurs et du sens, pour ainsi cacher les coupes et induire une sensation de continuité à travers la vidéo. Dans l'idée, chaque plan doit en amener un autre.

matos 5 continents

Sound Design

Il va sans dire que le son joue une place considérable pour transmettre de l’émotion. Un univers sonore riche et puissant permet de plonger le spectateur au coeur de l’action et de nourrir son oreille avec une multitude de détail que l’image seule ne saurait exprimer. J’ai travaillé avec Nathan Ouellet, un ami d’enfance que je ne présente plus et qui a prêté ses tympans à bon nombre de mes projets.

On a tenté ensemble d’aborder la partie audio d’une manière originale en nous dirigeant vers quelque chose de moins descriptif, de moins explicite mais de plus sensoriel. L’idée était de fabriquer une base de sons liés au voyage, au mouvement, à la nature, à l’humain, etc. et de pouvoir disposer de ces éléments pour accompagner le visuel sans pour autant lui être complètement fidel. Exemple : Dans certain mouvement de caméra rapide, on peut entendre des bruits de feuilles ou de battements d’ailes, même si rien de cela n’apparait à l’image.

Le Sound Design amplifie les transitions, donne de la profondeur aux hyperlapses, lisse les cuts etc. Il plonge le spectateur dans un océan sensoriel. Il donne un aspect dense et puissant à l’image et peut même, par moment, prendre le pas sur la musique. Le but était, en quelque sorte, de lire entre les frames et de trouver la bonne texture sonore qui s’accorderait avec le visuel, peut importe si elle n’a rien à voir avec. Le Sound Design accompagne et donne de l’élan au voyage visuel.

Gallerie d'images

Bootstrap Slider